samedi 24 mars 2018

Petites crèmes au citron, mascarpone & coulis de clémentines



Je poursuis ma série "j'adore cuisiner les agrumes et ils me le rendent bien" avec cette recette de petites crèmes absolument délicieuses!



Ici, citron et mascarpone offrent des crèmes délicatement parfumées et très onctueuses en bouche. Le coulis de clémentine vient apporter du peps acidulé et sucré. Le duo fonctionne à merveille! On s'est régalé avec ce petit dessert qui nous a énormément plu!



Alors que je parcourais internet à la recherche de recettes gourmandes pour sublimer mes agrumes que j'aime d'amour tendre, j'ai déniché cette superbe idée sur le site Alter gusto. Bien m'en a pris!



Pour 4 à 6 pots selon la taille

- 250 g de mascarpone
- 20 cl de lait
- 2 oeufs
- 60 g de sucre en poudre
- 2 citrons bio
- Entre 6 et 10 clémentines selon la taille
- Une cuillère à soupe de sucre en poudre

Laver et sécher les citrons et prélever leurs zestes. Les presser et filtrer le jus.
Battre les oeufs avec les 60 g de sucre. Ajouter le jus de citron, puis le lait. Ajouter enfin le mascarpone en mélangeant bien pour avoir une préparation bin lisse et homogène.
Filtrer le mélange dans une passoire fine et ajouter les zestes.

Préchauffer le four à 150°C.

Répartir dans des petits ramequins et cuire au bain marie pendant 45 minutes.
Laisser ensuite refroidir et placer au frais pendant plusieurs heures.

Presser les clémentines, ajouter la pulpe récupérée et faire chauffer dans une casserole avec la cuillère de sucre à feu doux pendant 15 à 20 minutes.
Laisser refroidir.

Servir les crèmes bien froides arrosées de coulis de clémentines.

 


lundi 19 mars 2018

Roulé zèbre au chocolat au caramel et pralin



Petite recette ludique et rigolote, tout en restant gourmande, car c'est quand même le plus important!


Je crois vous avoir déjà parlé de mes fantasmes culinaires (ici). Cela consiste en une envie irrépressible de réaliser un certain type de recettes avec du matériel particulier.
J'ai donc vécu cela avec des moules demi sphère, mais aussi avec les gâteaux roulés et la plaque en silicone qui permet de les réussir à tout coup, avec une facilité enfantine!

Car le roulé appelle en moi des souvenirs émus d'enfance. Je mangeais chez ma mamy d'adoption un gâteau roulé à la gelée de groseilles qui reste ancré dans ma mémoire. Et, maintenant devenue maman, je me plais à reproduire certains clichés heureux de mon enfance pour mon petit garçon... Ce qui est quand même ballot, c'est que pour l'instant, ledit garçon boude avec un aplomb et une régularité systématique mes oeuvres culinaires, ce qui aurait un peu tendance à me désespérer... Enfant ingrat!



Mais qu'importe! Je m'amuse quand même beaucoup et régale toute le monde autour (sauf mon fils donc!). Cette recette de roulé, trouvée sur Pinterest m'a donc beaucoup plu! Merci donc au blog Chocolat à tous les étages!
C'est facile et rigolo à faire et le résultat visuel est marrant! A la dégustation c'est délicieux! J'ai essayé plusieurs ganaches, en suivant cette base, et tout a remporté un joli succès!



Pour un roulé Zèbre:

Pour la ganache :
10 cl de crème liquide entière
200 g de chocolat (ici au lait au caramel)

50 g de pralin

Pour le biscuit :
4 oeufs (jaunes et blancs séparés)
2 blancs d'oeuf
125 g de sucre
125 g de farine
1 pincée de sel
1 à 2 cuillères à soupe de cacao amer


Préparer la ganache :

Faire bouillir la crème dans une petite casserole et lorsqu'elle est bien chaude, la verser sur le chocolat au lait concassé. Bien remuer. Verser dans un bol et laisser au frais pendant deux heures. La ganache doit avoir la consistance d'une pâte souple. Si elle durcit trop, il faudra la réchauffer à peine car elle deviendrait trop dure à étaler.



Préparer le biscuit :

Fouetter au batteur les jaunes d'oeuf avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine et continuer à battre (la pâte devient alors assez épaisse voire difficile à mélanger c'est normal). Réserver.



Monter les 6 blancs en neige avec une pincée de sel.
Ajouter une bonne cuillère des blancs au mélange précédent en remuant vivement pour "détendre la pâte" et la fluidifier.

Ajouter alors le reste des blancs délicatement avec une maryse. 

Préchauffer le four à 180°C.


Prélever un tiers de cette préparation, et y ajouter le cacao amer.


Mélanger délicatement avec la maryse puis mettre cette pâte cacaotée dans une poche à douille. Réaliser les dessins zébrés sur une feuille de papier sulfurisé ou sur une plaque de cuisson en silicone. 

 
Cuire 2 minutes au four. Le biscuit doit être juste souple sous le doigt.


Verser la pâte nature sur la plaque en recouvrant les zébrures déjà précuites, répartir délicatement la pâte avec une spatule et enfourner pour 8 minutes environ.
Sortir le biscuit du four, le retourner sur un linge propre humide, le démouler très délicatement.


Rouler ensuite le biscuit dans un autre linge humide de façon à avoir le dessin sur l'extérieur et la partie blanche devant soi.
Lorsque la ganache est suffisamment refroidie et épaisse, la répartir sur le biscuit déroulé très délicatement. Saupoudrer de pralin et rouler à nouveau celui-ci.
Filmer et laisser au frais plusieurs heures pour que la ganache durcisse.
Découper ensuite les extrémités avant de servir.

 

dimanche 11 mars 2018

Blondie chocolat blanc et citron



De retour avec mes recettes aux agrumes, car je ne peux pas m'en passer!!

Ici, un blondie à la saveur délicatement acidulée, mais rendu terriblement gourmand par le chocolat blanc qui sucre délicieusement le tout...


A la sortie du four, j'ai été un peu surprise par l'aspect de ce gâteau qui avait notamment pris quelques bulles d'air à la cuisson, lui conférant un fond parfois irrégulier (vous voyez ce que je veux dire? Je ne me trouve pas particulièrement claire sur ce coup là!).

Mais à la dégustation, il nous a unanimement plu, alors j'ai décidé de lui donner sa place ici car je le referai avec beaucoup de plaisir!
Et le duo chocolat blanc/citron, ça fonctionne du tonnerre! J'ai adoré!


Recette issue d'un livre de cuisine Hachette (Brownies, cookies, rookies)

Pour un blondie (20 sur 20 cm)

100 g de beurre
100 g de chocolat blanc
2 oeufs
100 g de sucre
le zeste d'un citron
le jus d'un demi citron
100 g de farine

Pour le glaçage:
le jus de l'autre demi citron
du sucre glace en qualité suffisante

Faire fondre ensemble le beurre et le chocolat blanc.
Préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier, fouetter les oeufs avec le sucre. Ajouter le mélange beurre-chocolat fondu.
Ajouter alors le zeste, le jus de citron puis la farine. Mélanger.

Verser dans un moule carré en silicone ou beurré et enfourner pour 30 minutes environ.

Une fois le blondie refroidi et démoulé, verser sur le dessus un mélange jus de citron-sucre glace pour ajouter à la touche acidulée.


dimanche 4 mars 2018

Salade de chou kale au thon



Petite pause au milieu de cette déferlante de recettes aux agrumes (mais ce n'est que pour mieux revenir ensuite!!)

Voici une recette healthy du genre encore où l'on a l'impression de prendre soin de son corps... et ceci, grâce à l'utilisation du fameux chou kale, chouchou des américains notamment qui peut être qualifié de super légume tellement ses vertus sont encensées (très riche en vitamines, minéraux, calcium, antioxydant, toussa toussa).



J'en trouve souvent dans mon panier d'AMAP et cette façon de le préparer et manger est parmi mes préférées!

Les feuilles sont assez fermes, c'est pourquoi il est conseillé de les assouplir comme précisé dans la recette. Volontairement, je n'indique pas de quantités précises, car je fais toujours au pif (quand il s'agit de salades, j'ai souvent du mal à peser mes ingrédients, je suis assez adepte du concept "fouzytou").



- Deux ou trois bouquets de feuilles de chou kale
- une boîte de thon
- 4 oeufs
- Une ou deux échalotes (selon les goûts)
- 2 cuillères à soupe de câpres
- Un sachet de petits croutons à l'ail
- Un petit bloc de parmesan
- Huile d'olive
- Vinaigre de riz
- Fleur de sel et poivre du moulin

Laver le chou kale, couper les feuilles de chaque coté de la tige centrale pour éliminer cette dernière et émincer grossièrement les feuilles.
Les réunir dans un saladier et arroser d'huile d'olive, de vinaigre de riz. Saler et poivrer et malaxer à la main (propres les mains, hein!) pour bien détendre les feuilles (les écraser/ presser entre les mains, j'aime bien, c'est assez amusant et régressif comme moment!). Réserver.

Cuire les oeufs environ 8 minutes dans l'eau bouillante.

Emincer finement les échalotes. Egoutter le thon et l'émietter. Détailler des copeaux de parmesan.

Réunir dans le saladier de chou tous les ingrédients: oeufs écalés et coupés en quartiers, thon, échalotes émincées, câpres, croutons et lamelles de parmesan.
Rectifier l'assaisonnement si nécessaire en ajoutant de l'huile d'olive et du vinaigre.

Déguster.




mercredi 21 février 2018

Risotto au citron



Je poursuis mes recettes de monomaniaque des agrumes, avec cette fois-ci une recette salée! 
J'avais envie de tester le goût d'un risotto au citron, pour voir quel degré de subtilité le citron est capable d'apporter à un risotto. 



Le test à la dégustation s'est avéré très concluant! Le risotto est crémeux mais le citron apporte un peps et une petite acidité vraiment surprenante et pleine de saveur! Cela en fait un accompagnement parfait pour un poisson ou des fruits de mer.


J'ai contrebalancé l'acidité avec un peu de générosité au niveau de la crème épaisse et du parmesan frais. C'était vraiment parfait!


Pour 4 personnes :

-               Un petit citron bio (jus et zestes)
-               Une belle échalote
-               270 g de riz à risotto
-               8 cl de vin blanc sec
-               2 cubes de bouillon de légumes
-               100 g de parmesan fraichement râpé
-               2 cuillères à soupe de crème fraiche épaisse
-               Plusieurs branches de thym frais

  
Faire bouillir un litre d’eau et y diluer les deux cubes de bouillon. Réserver au chaud (sur feu très doux).

Dans une casserole, faire revenir dans un peu d’huile d’olive l’échalote finement émincée pendant quelques minutes.
Ajouter le riz et bien remuer.
Lorsqu’il devient translucide, verser le vin blanc.

Une fois qu’il est absorbé, verser le jus et le zeste de citron, puis ajouter le bouillon, louche par louche, en attendant son absorption avant d’en rajouter, tout en remuant de temps en temps.

Lorsque tout le bouillon a été versé, (environ 15-20 minutes) couper le feu et verser le parmesan, le thym effeuillé et la crème. Bien mélanger.

Servir décoré d’une branche de thym.

 




mardi 13 février 2018

Chocolat chaud à l'amande & à l'orange



L'hiver est toujours là, ainsi que l'envie de se réchauffer avec gourmandise!

Au retour d'une balade ce week-end, j'ai eu envie de faire un vrai chocolat chaud car nous adorons tous cela... Si rapide à préparer pour un goût et une onctuosité incomparables. Et surtout, peu de sucre, c'est l'intensité du chocolat qui fait tout le job!


Avec mon stock merveilleux d'oranges, j'ai voulu en utiliser pour cette recette car chocolat et oranges se marient à merveille! Et je me suis souvenue d'une recette de mon livre fétiche "Desserts des jours heureux" avec un combo gagnant: chocolat, orange, amande!

C'est le lait d'amande qui apporte la légèreté de goût, l'amertume du chocolat noir est contrebalancée par les zestes d'oranges et le tout est relevé avec peps par la parfaite dose d'alcool d'orange qui donne à ce chocolat le goût et le caractère parfait!


Pour 6 petites tasses

- 180 g de chocolat noir
- 60 cl de lait d'amande
- 20 g de sucre
- 30 g de liqueur d'orange (Cointreau ou Grand Marnier)
- le zeste d'une orange

Couper le chocolat en morceaux.
Verser le lait et le sucre dans une casserole et porter à ébullition.
Baisser alors le feu, verser le chocolat et fouetter jusqu'à ce qu'il soit fondu.
(Prélever une part pour un baby gourmand qui n'a nul besoin de se saouler à son si jeune âge) puis verser la liqueur d'orange dans le chocolat restant destiné à ses parents en manque d'alcool.


Répartir la boisson dans des petites tasses et saupoudrer chacune de zestes d'oranges avant de servir.